Toilettage de printemps pour la Citroën C4 L

Publié le par Futura

Discrète déclinaison tricorps de "notre" C4, la C4 L s'est refait une beauté voici quelques jours et devrait être lancée au mois de juillet. Revue de détail.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que contrairement à la C4 européenne, les changements sont ici bien visibles. La calandre s'aligne désormais avec les optiques, d'où partent d'ailleurs les deux chevrons. Le bouclier est quant à lui redessiné, sa partie basse se terminant par un jonc chromé. Le tout permet d'élargir visuellement la voiture, la rendant ainsi plus imposante.

Le style de la C4L se rapproche de celui de la nouvelle C6, qui chapeautera la gamme.

A l'arrière, les changements sont néanmoins plus rares. Les feux sont néanmoins retouchés et reçoivent désormais des leds. Le bouclier est lui-aussi revu, la partie inférieure s'agrémentant d'une barrette chromée tandis que la sortie d'échappement est désormais complètement intégrée.

Pas de révolution à l'arrière, le restylage apporte simplement l'homogénéité qu'il lui manquait.

Sous le capot, rien ne bouge ou presque. On retrouvera les 1.2 Turbo de 136 ch ; 1.8 atmosphérique de 139 ch ainsi que le 1.6 Turbo de 167 ch. Dans un premier temps réservée à la Chine, la C4 L pourrait ensuite élargir la gamme Citroën sur certains marchés, notamment russes ou sud-américains.

Le bas de caisse s'offre un jonc chromé tandis que l'auto reçoit de nouvelles jantes. Avec son restylage, la C4 L grandit légèrement et se distingue davantage de la C-Quatre.

Un coup de frais appréciable donc, qui devrait rendre cette C4 L cohérente avec le reste de la gamme tout en limitant l'effondrement de ses ventes. La berline Citroën est en effet confrontée à une concurrence acharnée, d'autant plus cruelle qu'elle provient essentiellement de la maison : récemment lancée, la C-Quatre était jusqu'alors à peine plus courte tout en se montrant plus moderne.

Publié dans Citroën

Commenter cet article