Clap de fin pour Lancia

Publié le par Futura

Le mariage avec Chrysler en 2009 était censé marquer le renouveau de la célèbre marque italienne, il n'en sera rien...

http://i56.servimg.com/u/f56/14/88/53/89/lancia10.jpg

Lancia, pour les passionnés cette marque automobile symbolise le sport automobile, avec pour emblème la Delta et ses redoutables déclinaisons HF Integrale ou S4, cette dernière s'étant par ailleurs illustrée en Groupe B dans les années 1980. Depuis les années 1990, Lancia a délaissé le sport, attribué désormais à Alfa Romeo, au profit du luxe. Un choix quelque peu hasardeux qui s'est traduit par l'arrivée des Delta 2, Kappa, Lybra, Thesis et Musa, pour ne citer que ces autos. Toutes ont en commun de n'avoir pas réussi à marquer les esprits. Au fur et à mesure des échecs que la marque subissait, les modèles n'étaient pas remplacer et le catalogue se vidait.

En 2009, quand la Thesis quitte la scène, le catalogue ne compte plus que 4 modèles : l'Ypsilon, la Musa, la Delta et le Phedra. Cette même année, le rachat du groupe Chrysler par Fiat entraîne l'arrivée en concession de trois "nouveaux" modèles : la berline haut de gamme Thema, le monospace Voyager et le cabriolet Flavia. Trois autos qui, à l'exception relative du Voyager, ne sont pas parvenues à s'imposer. Depuis la disparition de la Musa en 2012, il ne reste désormais plus que la petite Ypsilon pour faire du volume.

En dehors de l'Italie, Lancia reste anonyme, ce qui a poussé Sergio Marchionne, le PDG du Groupe Fiat, à prendre la décision de supprimer la marque Lancia des marchés automobiles européens, à l'exception du seul marché italien. Les modèles issus de Chrysler ne seront pas remplacés et, à terme, seules devraient survivre les Ypsilon et Delta. En ce qui concerne leur renouvellement, rien n'est assuré, le choix est désormais simple : disparition pure et simple de Lancia ou modèles Fiat "Lanciaïsés"...

Publié dans Lancia

Commenter cet article

bonnefille 12/01/2014 22:30

super voiture et jolie confortable