Des changements pour la DS 4

Publié le par Futura

Première compacte dite "premium" du groupe PSA Peugeot-Citroën, la DS 4 se fait décidément très discrète depuis son lancement en mars 2011. Face à une concurrence acharnée - et à cause de quelques défauts de conception - elle n'est pas parvenue à bousculer l'ordre établi. Pour autant, DS (il va falloir s'habituer à considérer ces deux lettres comme une marque) ne désarme pas et modifie petit-à-petit sa compacte en gommant quelques un de ses défauts.

DS 4 Pure Pearl-

En attendant son prochain restylage, l'auto adopte les dernières motorisations du groupe, déjà vues sous le capot de la 308 et C4 restylée. Ainsi, après le 3 cylindres essence PureTech de 130 ch et le BlueHDI de 120 ch en novembre, la DS 4 reçoit en ce mois de février un nouveau bloc essence, le fameux THP de 165 ch, pour l'occasion associé au stop&start et à la boite EAT6, ainsi que deux nouveaux blocs diesel BlueHDI de 150 et 180 ch. Le premier est associé à une boite manuelle à 6 rapports et revendique une consommation de seulement 3,9 litres/100 km tandis que le plus puissant est quant à lui associé à la boite automatique EAT6.

En plus de ces nouveaux moteurs, la DS 4 reçoit aussi de nouveaux équipements, notamment un accès et démarrage main libre et surtout une navigation à écran tactile de 7 pouces, qui remplace l'antique eMyWay.

Des nouveautés qui ne seront donc pas de trop pour permettre à la compacte de garder pied sur le marché en attendant son restylage et surtout son renouvellement, prévu d'ici 2 à 3 ans.

Publié dans DS

Commenter cet article