Le RCZ-R en approche

Publié le par Futura

Depuis sa sortie il y a quelques années, un des principaux reproches que l'on pouvait faire au Peugeot RCZ était son manque relatif de puissance. La gamme s'arrêtait en effet au THP 200, une mécanique certes adaptée mais encore légère pour suivre la concurrence. Aujourd'hui, Peugeot répond à cette demande avec le RCZ-R, un modèle plus sportif, plus puissant et au comportement encore amélioré.

Extérieurement, pour différencier le RCZ-R de la version classique, il faut s'attarder sur des détails. Les jantes sont spécifiques et on peut noter 2 détails distinctifs sur la face avant : le sigle Peugeot est désormais inscrit en rouge et un R vient discrètement se positionner sur la calandre, sous l'optique gauche.

http://i34.servimg.com/u/f34/14/88/53/89/peugeo10.jpghttp://i34.servimg.com/u/f34/14/88/53/89/peugeo11.jpg

Le profil reste quasiment inchangé, à l'exception de l'arrivée d'un becquet arrière. Celui-ci ne dénature pas le profil plutôt original du coupé.

http://i34.servimg.com/u/f34/14/88/53/89/peugeo12.jpg

Les RCZ-R se distingue des autres versions grâce à son habitacle, sa face arrière et bien entendu l'ensemble châssis/moteur. Au niveau de l'arrière, en plus du becquet, on remarque immédiatement la doucle sortie d'échappement, qui permet au passage non seulement d'apporter un gain esthetique mais aussi d'amplifier les vocalises du turbulant moteur que l'on retrouve sous le capot.
http://i34.servimg.com/u/f34/14/88/53/89/peugeo13.jpg

Car au final, c'est bien lui, l'élement le plus intéressant. Partant du désormais bien connu 1.6 THP, Peugeot Sport a réussi le tour de force de tirer de ce bloc ... 270 ch, soit 170 ch/l ! Les performances s'en ressentent, d'autant que le coupé est relativement léger : avec 1 280 kilos sur la balance, il abat le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes. La vitesse maximale se situe à 250 km/h le tout avec des émissions de CO2 (contexte de chasse au CO2 oblige...) limitées à 145 gr/km. Dans un chapitre plus terre-à-terre et même si il s'agit d'une sportive, signalons pour finir que le modèle affiche une consommation mixte de 6,3 litres/100 km.

Enfin, dernier élement intéressant concernant le moteur notons que la boite de vitesse à 6 rapports a été recalibré pour l'occasion, afin de permettre de meilleures reprises et accélérations.

http://i34.servimg.com/u/f34/14/88/53/89/peugeo14.jpgLe RCZ n'aura pas droit à un V6 ... mais qu'à cela ne tienne. Avec la version R, Peugeot prouve que la marque est capable de faire des moteurs puissants malgré la cylindrée relativement faible du bloc de départ. Notez le discret diffuseur, spécifique au modèle.

Le RCZ-R restant malgré tout une traction, pour mieux faire passer la puissance au sol et exploiter efficacement le moteur, Peugeot Sport a donc revu le modèle. Le R se dote ainsi d'un différentiel à glissement limité Torsen, d'un abaissement du centre de gravité de 10 mm et d'un nouveau réglage des suspensions. L'aérodynamisme a été optimisé et le freinage amélioré grâce à l'arrivée de disques de 380 mm x 32 mm, dotés pour l'occasion d'étriers rouge Peugeot Sport. Enfin, les jantes spécifiques sont montées en Goodyear Eagle F1 Asymmetric 235/40 R19.

Différent par ses dessous et son extérieur, le RCZ-R se distingue aussi au niveau de l'habitacle.

http://i34.servimg.com/u/f34/14/88/53/89/peugeo15.jpg

Dans l'habitacle, le RCZ-R la joue "sportif chic". Les sièges baquet s'habillent de cuir pleine fleur Nappa et d'alcantara, la planche de bord se pare de cuir avec surpiqures rouge, tout comme les portières, tandis que la console centrale reçoit une plaque en aluminium brossé. On note également un pommeau de levier de vitesse spécifique qui apporte la touche finale à l'ensemble.

Comme la concurrence, allemande notamment, le RCZ-R donne également le choix à son propriétaire de personnaliser l'extérieur. Ainsi, quatre livrées de carrosserie seront disponibles (rouge Erythrée, noir Perla Nera, gris Sidobre et blanc Opale) avec également la possibilité d'opter pour un toit carbone brillant ou satiné, des stickers de carrosserie et des coques de rétroviseurs noires.

Intégré au catalogue l'année prochaine, le RCZ-R se dévoilera d'abord au Festival of Speed de Goodwood puis à Francfort. Avec ce modèle, Peugeot se dote d'un véhicule idéal pour aller chatouiller la concurrence. Pas de quoi en faire une référence, en revanche le RCZ-R peut passer pour un bon compromis entre un coupé agréable à conduire et un modèle utilisable au quotidien. Le 1.6 THP étant désormais bien connu chez PSA, peut être pourrait-il donner au groupe l'envie d'aller un peu plus loin, notamment en l'insérant sous le capot d'une Citroën DS4 ou encore ... d'une modeste Peugeot 208.

Publié dans Peugeot

Commenter cet article

location voiture 18/09/2013 11:24

C'est la deuxième fois au Maroc j'ai vu cette voiture, tellement cher elle est rare.

Johan 10/07/2013 14:16

C'est vrai que la motorisation de 200 ch ne suffisait pas pour rivaliser face à l'Audi TT. Ce n'était pas ridicule mais ils pouvaient largement mieux faire.
Ca évolue dans le bon sens en mettant un moteur plus puissant mais faut pas que Peugeot se repose là-dessus. Ils ont enfin compris qu'ils doivent se lâcher avec le Design au lieu de nous faire des
modèles boursoufflés.
Concernant le design, on peut voir que c'est une évolution de la RCZ, c'est normal. Mais j'ai du mal avec cette double calandre. Je m'y ferai peut-être avec le temps.
Cette couleur est belle et va plutôt bien avec le modèle.

Futura 10/07/2013 17:44



En partant d'un 1.6 c'est déjà bien d'en sortir 270 ch, même si Ford a prouvé avec l'Ecoboost que l'on pouvait encore faire bien mieux.


Je pense surtout que chez PSA on a compris que le design extérieur des modèles c'est bien, maintenant si y a rien sous le capot et que l'intérieur est bâclé ça ne sert à rien. Les nouveaux
modèles sont plus sages mais plus homogènes ... enfin à l'exception encore une fois du C4 Picasso.


Pour ce qui est du RCZ, la version restylée passe curieusement mieux avec la version R pour ma part... Un hasard ?