MG XPower SV : la MG qui décoiffe...

Publié le par Futura

Avec la XPower SV, MG a atteint la consécration en matière de coupé sportif. Motorisé par un V8, doté d'une carrosserie tapageuse, d'un tarif assez élitiste pour une MG, le tout avec carrière éphémère, voilà qui allait permettre à ce coupé de devenir l'un des coupé anglais les plus désirables par les collectionneurs...

Études et lancement

L'historique de la XPower SV sera vite fait puisque sa carrière a duré 1 an ! A la base de ce projet, une De Tomaso : la Qvale Mangusta (sur laquelle est basée la De Tomaso Bigua). C'est à partir de cette étude refusée par le petit constructeur italien que MG, à la recherche d'une image plus sportive, va concevoir sa seule et unique sportive, la seule MG capable, en théorie, de rivaliser avec Porsche et son indéboulonnable 911.

Pour la carrosserie, MG va aller puiser directement dans son glorieux passé sportif. Au programme donc, une carrosserie aux lignes effilées, bodybuildées, en un mot : sportives. Le but recherché n'était pas l'élégance mais plutôt la sensation de puissance qui aiderait plus tard à faire passer le tarif pour le moins onéreux et la faible puissance du V8 Ford qui prendrait place plus tard sous le capot...

Et justement, le V8 Ford est, une fois n'est pas coutume, emprunté à la Mustang. Avant de prendre place sous le capot des Rover 75 et MG ZT V8, ce moteur se retrouvera donc sur la XPower SV. Présentée à l'état de prototype en 2002, la voiture suscite l'admiration. Alors que Rover coule lentement en restylant ses vieilles 25 et 45, MG fait preuve d'une étonnante vitalité. Mieux, on annonce suite aux bonnes réactions du public que la voiture va être mise en production ! Inutile de vous dire qu'à ce moment là, la sportive anglaise est attendue au tournant...

 http://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp31.jpghttp://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp30.jpg

La carrosserie du prototype évoque une voiture de course. Sur le modèle de série, l'aileron arrière proéminent ne sera disponible que sur la version V8 385 ch.

 http://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp29.jpg

A l'image l'extérieur, l'habitacle est également traité course. Sur le modèle de série, évidemment tout sera modifié...

Après sa présentation, la X Power SV bénéficie d'une bonne publicité, c'est en effet la toute première MG de cette catégorie !

Ensemble de la carrière

La voiture de série fait son apparition sur les chaînes de montage en 2004. La voiture est à la fois la MG plus chère, la plus puissante, la plus performante mais également la première MG théoriquement capable de concurrencer les sportives européennes comme la Porsche 911, autrement dit tout le gratin de la sportive. Pour ce faire, pas question d'un quelconque 4 ou 6 cylindres sportifs, pas assez prestigieux mais plutôt d'un bon V8 avec une belle sonorité qui plus est. Le moteur provient donc de chez Ford où il équipe le modèle Mustang de l'époque. Il développe 320 ch, ce qui permet de mouvoir honorablement la voiture, qui pèse tout de même 1540 kg ! Le prix réclamé est de 125 000 €. 2 versions sont proposés : l'une sage l'autre un brin débridée.

http://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp32.jpghttp://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp33.jpgUne voiture qui étonne par son physique plutôt particulier. Les jantes ci-dessus sont fournies par OZ Racing.

http://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp34.jpgAu delà du fait que l'habitacle ait été assagi par rapport au concept car, ce qui étonne c'est la finition de l'habitacle. Garni de cuir, alu ou alcantara, il tranche nettement avec l'habitacle des autres MG, où la finition était presque indigne. On observe toutefois les poignées de portes de la MG ZR et la montre du roadster TF.

La XPower SV-R (R pour Racing ?) est une version plus débridée de la XPower SV. Disposant d'atours extérieurs spécifiques, elle se voulait être plus sportive que la version de base. Le moteur gagne également en puissance, passant de 325 à 385 ch !

http://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp35.jpghttp://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp36.jpgEffectivement, la XPower SV-R est nettement plus imposante que l'autre version, peut être trop sage.

La XPower SV, pourquoi ?

Nous le verrons plus tard, mais la XPower SV n'était pas DU TOUT le véhicule dans lequel MG-Rover aurait du investir. Nous serons certainement d'accord sur le fait qu'avant d'investir dans un tel projet, MG-Rover aurait du d'abord remplacer ses Rover 25 et 45, qui faisaient la grosse partie du chiffre d'affaires. Alors erreur stratégique ou acte désespéré ?

A vrai dire un peu des deux. Erreur stratégique car au départ cette voiture présentait de nombreux avantages. Tout d'abord, la voiture qui sert de base à la XPower SV était déjà homologuée aux Etats-Unis, MG-Rover n'aurait donc pas eu à faire de longues et coûteuses démarches d'homologation. Ensuite, cette voiture étant construite à Modène, dans une usine que loue le groupe MG-Rover, elle disposait d'une bien meilleure qualité de fabrication et évitait de faire encombrer les lignes de l'usine de Longbridge. Mieux encore, le marché de la voiture de sport étant très lucratif à qui sait en profiter, l'idée de MG était de disposer d'une grosse sportive qui améliorerait l'image de la marque tout en dégageant de beaux bénéfices. Hélas, derrière ce tableau se cache une forêt de soucis...

En évoquant la XPower SV, il est également permis d'évoquer un acte désespèré. MG-Rover n'ayant plus rien à mettre en avant pour tenter d'appâter d'éventuels investisseurs, cette XPower SV, prétentieuse et à l'esthétique ravageuse pouvait être une bonne idée pour mettre en avant le savoir-faire de MG. Mieux, les versions qui aurait du sortir par la suite auraient même pu constituer une bonne base pour faire repartir MG.

La voiture de tous les défis

Même si sa carrière fut courte, la XPower SV défiait toutes les compétences de MG. C'était la première MG réellement sportives, la première voiture de la marque qui devait être apte à concurrencer la Porsche 911. Pour lui en donner les moyens, le groupe anglais loua une usine à Modène, d'où devait sortir la prestigieuse voiture. Mieux, afin de lui donner de bonnes performances, un accord fut passé avec Ford et le V8 de la Mustang, à la sonorité si envoutante, pu prendre place sous le long capot.

La carrosserie en fibre de carbone, si elle était réussie, coûtait extrêmement chère à produire mais qu'à cela ne tienne, l'auto devant débarquer sur le marché américain peut après l'Europe, cela aurait sans doute pu la rentabiliser. Pour les clients qui le souhaitaient, MG avait même concocté une version spéciale piste, développant 410 ch et montant à 314 km/h !

Les projets

Le lancement de la XPower SV n'était que le début d'une belle gamme de sportives. En effet, MG avait l'ambition de lancer des versions cabriolets et d'autres plus sportives que la XPower SV-R, ce qui assoirait MG sur le segment de la sportive de hautes performances.

Le chant du cygne

Les ventes de la XPower SV n'ont pourtant jamais atteints des sommets. Outre le fait que la marque anglaise ne possédait aucune image sur ce segment, le prix dissuasif qui la mettait face à des voitures plus connues et parfois même plus performantes fut un sacré frein également. MG n'a jamais pu la lancer sur le marché américain, la firme n'en eu pas le temps car en avril 2005, elle fit faillite. La chaine s'arrêta après 81 unités seulement, ce qui en fait un modèle très apprécié aujourd'hui.

http://i28.servimg.com/u/f28/14/88/53/89/autowp37.jpgLa XPower SV peut symboliser la chute finale du groupe MG-Rover, qui fait faillite le 14 avril 2005.

Le retour raté

Non, malgré le fait que MG ait été racheté par le groupe chinois SAIC, il ne fut jamais question de remettre en production cette très coûteuse voiture. Toutefois, en 2008, un descendant de la famille Riley eu l'audace d'annoncer pouvoir fabriquer à nouveau cette voiture. Une bataille judiciaire eu lieu à l'issue de laquelle non seulement Riley ne pu produire une seule XPower SV (les modèles qu'il avait pourtant présenté étaient tous des modèles récupérés lors de la faillite de MG) mais en plus notre joyeux luron y perdit toute crédibilité après de sombres histoires d'argent.

La grande sportive MG a donc définitivement rejoint le musé, où lele restera le symbole du naufrage final de MG-Rover ... avant sa renaissance, MG ayant commencé à réassembler des TF dès 2008 ! Le 13 avril 2011 par ailleurs, MG lança officiellement la fabrication d'une berline entièrement nouvelle : la MG6, déjà commercialisée en Grande Bretagne et attendue en Europe en 2012. MG n'a pas fini de nous étonner...

Publié dans MG-Rover

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voiture neuve 28/04/2011 20:34


L'intérieur rouge sport est ce que me plaît beaucoup