PSA bientôt contrôlé par GM ?

Publié le par Futura

Selon l'agence Reuters, la famille Peugeot serait prête à céder le contrôle de PSA à GM pour renforcer l'alliance entre les deux groupes dans un contexte de crise économique particulièrement marqué pour le groupe français.
 
http://i79.servimg.com/u/f79/14/88/53/89/dav12110.jpg
Si des discussions avaient apparemment été engagées entre PSA et Dongfeng, le partenaire de PSA en Chine, pour une reprise du groupe français à hauteur de 30 % par un consortium mené par Dongfeng, celles-ci n'ont pas abouti. La famille Peugeot se serait donc tounée vers l'autre "partenaire" du groupe : GM.
 
Ce rapprochement de PSA et GM permettrait de régler le problème de surcapacité de production en Europe que les deux groupes rencontrent actuellement tout en stabilisant la situation de PSA. Actuellement, la famille Peugeot possède 25% du capital de PSA et 38% des droits de vote.
 
Rappelons au passage que c'est la première fois que la famille Peugeot songe à céder le contrôle de PSA. Auparavant, le groupe n'est jamais allé au-delà des "collaborations ponctuelles", notamment avec Ford pour les moteurs diesels, Fiat pour les utilitaires et les grands monospaces et BMW pour les moteurs essence.

Publié dans Peugeot

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Johan 02/07/2013 13:18

Disons que sur le papier, l'alliance Chrysler et Daimler, ça faisait bien même si les 2 marques n'avaient pas grand chose en commun.
C'est vrai que Chrysler était à 2 doigts de disparaitre. Ils ont été sauvé par FIAT et l'industrie automobile a été relancé par Obama.
Pour GM, ils ont aussi reprit des couleurs puisqu'ils ont l'air de vouloir investir dans PSA.
Concernant les constructeurs chinois, je suis assez surpris qu'ils veulent acheter des marques européennes pour ne pas les fermer par la suite afin de privilégier leurs usines sur leur sol
national.
Y'a MG qui a l'air de bien marcher mais il y a aussi Volvo qui a été reprit par les chinois.

Futura 03/07/2013 10:37



Sans exagérer, on peut aussi dire que GM a été sauvé par l'administration Obama puisque le groupe est passé à deux doigts de la faillite lui aussi, d'où le sacré ménage de printemps qui a du être
opéré par la suite : disparition de Saturn, Pontiac et Hummer, "vente" de Saab, etc.


A priori ils n'ont pas l'intention d'investir davantage dans PSA, après est ce que ça se confirmera avec le temps, seul l'avenir nous le dira. En ce qui concerne les chinois, au contraire, ils
ont bien intérêt à conserver les constructeurs européens qu'ils rachètent : non seulement ils ouvrent les portes des marchés européens, mais en plus la surcapacité de production qu'ils traversent
actuellement permettrait aux constructeurs chinois de pouvoir produire des voitures en Europe sans avoir à investir largement pour construire une usine, juste en récupérant ces surcapacités.


Reste qu'en ce qui concerne PSA, de toute façon il y aura bientôt une décision de prise. PSA a de moins en moins les capacités pour rester indépendant et compétitif. Soit ils poursuivent leur
expansion à l'étranger et notamment sur le marché chinois, +33% depuis le début de l'année avec 277 000 exemplaires sur un marché en hausse de 16%, et ils sont capables de se remettre en scelle
via l'argent dégagé, soit ils seront contraints de se trouver un partenaire. Maintenant lequel c'est une autre histoire...


Notons pour terminer que, contrairement à l'Europe apparemment, sur le marché automobile chinois, PSA jouit d'une excellente réputation. Peut-être est cela, ce que l'investisseur chinois appelle
"un constructeur européen à l'image positive" ?



Johan 28/06/2013 10:59

Est-ce qu'on peut comparer cela à l'alliance Daimler AG avec Chrysler de 1998 à 2007?

Futura 01/07/2013 19:02



Possible. Chrysler et Daimler n'avaient à priori rien de complémentaires, ils ont essayé et ça n'a pas marché. Espérons que si le scénario se reproduit avec PSA, la fin sera plus heureuse car
Chrysler est passé à deux doigts de la faillite...


Pour le moment, GM n'aurait pas l'intention d'investir encore dans PSA. Néanmoins la naissance de cette rumeur prouve bien que les Peugeot ne comptent pas garder le contrôle de PSA indéfiniment.
Un constructeur chinois a récemment annoncé son intention de racheter "3 constructeurs européens à l'image positive", peut être PSA en fait-il parti ? Quand on voit la situation actuelle de MG,
parti de rien et en train de se reconstruire petit à petit, on se dit que peut être une telle issue pour PSA ne serait pas si mauvaise que cela... Contrairement à GM, les chinois ne rachètent pas
des constructeurs pour les fermer mais pour se déployer à l'international et peser sur le secteur automobile.