Citroën C-Zéro, la petite écolo aux chevrons

Depuis l'arrêt de la Saxo électrique en 2003, il manquait à la gamme Citroën une petite citadine roulant à l'électricité. Avec la C-Zéro, ce manque est comblé.


Une Citroën d'origine japonaise

La première fois qu'on voit la C-Zéro, un air de déjà-vu se fait immédiatement ressentir. La cause est simple, c'est une Mitsubishi I-Miev rebadgée. Comme le C-Crosser avant elle, la petite C-Zéro est issue d'une partenariat entre le français PSA et le japonais Mitsubishi.

Avant de parler de C-Zéro, parlons un peu de la petite japonaise. L'I-Miev est le dérivée électrique de la Mitsubishi i, lancée au Japon en 2005. Lancée au Japon dans un premier temps, elle débarquera ensuite en France avec ses dérivés Citroën C-Zéro et Peugeot Ion.
 

Caractéristiques

Motorisée par un petit moteur électrique, la C-Zéro s'autorise une vitesse maximale de 130 km/h ainsi qu'une autonomie de 130 km, ce qui est évidemment très peu, même pour une citadine. Il est important de préciser que cette autonomie est obtenue uniquement dans le cas où le conducteur n'utilise ni clim, ni chauffage et n'allume pas les phares. Si sa forme d'oeuf semble privilégier l'habitabilité, autant vous dire qu'il ne s'agit que d'une impression. Certes 4 personnes y tiennent aisément, en revanche, à cause de sa faible longueur, le coffre est symbolique : à peine 166 litres...
 

Coté puissance, la mini Citroën de 3,48m fait environ 64ch et 180 Nm. Elle est rechargeable sur une prise classique de 220V mais aussi à partir d'une prise spéciale de 440V, reste que cette dernières est particulièrement rare aujourd'hui...
 

Chez Peugeot

Comme d'habitude lorsqu'il s'agit de segment niche, la Citroën aura droit à son dérivé chez Peugeot : l'Ion. Comme sa soeur, l'Ion sera commercialisée courant 2010, elle devrait être la première voiture française 100% électrique depuis quelques années, battant Renault sur le fil. En revanche, là ou Renault proposera sa propre gamme de voiture électrique, celle de Peugeot et Citroën ne sera constitué que d'une Mistsubishi à peine rebadgée...
 

 

Les tarifs

La chose qui fâche sur les hybrides et les électriques : les tarifs. Généralement bien supérieurs aux voitures classiques, les tarifs de ces voitures sont la cause principale de leur modeste succès.
Chez Citroën, les tarifs n'ont pas encore été dévoilés officiellement. Selon certaines sources, ils tourneraient aux alentours des 30 000 € ! La raison d'un tel prix ? Simplement les batteries de la voiture, très onéreuses. Même si la voiture a droit à un bonus de 5 000 €, elle est reste tout de même élitiste dans ses tarifs, même s'il est vrai qu'elle rattrape par un coût au kilomètre absolument imbattable.
 
[EDIT de juillet 2015] : actuellement, la Citroën C-Zéro n'est proposée que dans une unique finition Confort. Vendue 26 900€, elle a droit à un bonus de 6 300€. Pour palier ce tarif délirant, Citroën propose des offres de location longue durée qui permettent à la petite électrique de tenir le coup depuis le lancement de la Renault Zoé.

Équipements

La liste des équipements n'a pas encore été dévoilée entièrement, en revanche elle comprend déjà de série la direction assistée, les airbags frontaux et latéraux, l'ESP, les capteurs de pluie et de luminosité, les jantes en alliage, la climatisation automatique, la banquette arrière fractionnable et coulissante ainsi que les vitres avant et arrière électriques.

Les photos
 
http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp79.jpg
Le style sympathique de la C-Zéro ne fait pas oublier ses origines Mitsubishi. Haute sur patte, étroite avec ses 1 mètre 48 de largeur, la petite Citroën est ainsi sensible au vent latéral.
 
http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp78.jpg
L'arrière conforte la silhouette d'oeuf de la C-Zéro. Une forme bien pratique qui privilégie l'habitabilité. Dommage toutefois que le volume du coffre soit ridicule : 166 litres, à peine plus gros que celui d'une C1.