Renault Clio : LA voiture à vivre depuis 20 ans

Publié par Futura

 
En guise d'introduction, une petite présentation de l'univers dans lequel est née la Clio. Fin des années 1980, Renault envisage de grands changements dans sa gamme, afin de sortir du marasme ambiant. Nous sommes en pleine époque des "voitures à vivre", avec quelques gros succès notamment la Super 5, la R19 ou encore l'Espace, tandis qu'une vieille gloire, la R4, s'apprête à quitter la scène au terme d'une belle carrière.
-
Témoin de cette époque où Renault affiche une image jeune et dynamique, cette publicité réalisée à la fin des années 1980 et qui a la particularité de présenter l'ensemble des modèles de la gamme, notamment des Jeep, Renault important alors la marque.

Malgré des ventes au beau fixe, 400 000 exemplaires vendus en 1989, la Super 5 accuse le coup face à une concurrence internationale qui ne cesse de se renforcer et met en évidence ses défauts les plus criants, notamment une qualité de fabrication aléatoire.

 

 

  Renault Clio 1 : celle qui donna naissance à la légende
-

Remplaçante de la mythique Renault 5, la première Renault Clio avait également la mission de relancer Renault sur le segment des citadines polyvalentes. Elle s'en sortira haut la main grâce à une conception intelligente qu'aucune concurrente n'arrivera à égaler durant ses 8 ans de carrière.

-
Phase 1
-

C'est en juin 1990 que Renault lance la très attendue Clio. Présentée comme la remplaçante désignée de la Super 5, la Clio a aussi la lourde tâche de relancer Renault sur le segment des citadines polyvalentes, un segment où la concurrence s'est renforcée tout au long des années 1980.
Beaucoup plus moderne que la Super 5, à qui elle emprunte malgré tout sa plateforme, la Clio étraine de nouveaux moteurs et offre une habitabilité en net progrès. Le coffre par exemple, offre un volume de 265 litres contre 233 pour la Super 5 tandis que la finition s'améliore au point de devenir une des références de la catégorie.
Véritable bouffée d'oxygène pour Renault, le succès de la Clio 1 est immédiat, en dépit d'un style extérieur très sage. La clientèle accroche aux prestations de la nouvelle Clio, à savoir des qualités routières dignes du segment supérieur ("elle a tout d'une grande" disait la publicité), une direction revue et corrigée par rapport à la R5, une très large gamme et des tarifs attractifs, quoi que suffisamment élevés pour que Renault conserve la Super 5 au catalogue, dans une finition unique baptisée Five.
-

A l'image de son aînée, la Clio va rapidement adopter de nouvelles finitions. La première d'entre-elles est la bien connue Baccara, qui se dévoile en 1991. Au menu, sellerie cuir, finition boiserie, logos spécifiques, peinture métallisée et direction assistée sont de série, de même que la climatisation, un équipement encore peu répandu sur les citadines de l'époque. Au rang des (rares) options figurent notamment le toit ouvrant ou l'ABS, un équipement là encore relativement rare sur le segment.

  -

http://i74.servimg.com/u/f74/14/88/53/89/autowp10.jpgLa Clio, ici dans une finition Baccara, offre une finition largement supérieure à celle de son ancêtre Renault 5.  La Baccara va rapidement devenir une référence dans le petit monde des citadines bourgeoises et forcer les autres constructeurs à proposer des alternatives, bien qu'aucune de ses concurrentes n'ira jusqu'à offrir un tel niveau de personnalisation.

-

En mars 1993, la gamme Clio voit la version Williams apparaître. Cette ancêtre de la Clio RS actuelle dispose d'un splendide moteur 2.0 16V de 150ch sous le capot ainsi que de jantes et d'une couleur spécifique. 12 100 exemplaires de cette version sportive seront produits, malgré le fait qu'à la base la production devait être limitée à 5 000 exemplaires... Devant le succès de cette version, Renault va la conserver au catalogue, à travers des séries limitée dont la Swiss Champion
 
Outre la Williams ci-dessus, la gamme de la Clio se divise en 6 grands modèles, auxquels bien sûr il faut ajouter les nombreuses séries spéciales ou limitées :
-
RL : la version de base
RN : le milieu de gamme
RT : le haut de gamme
Baccara (puis Initiale à partir de 1997) : la version haut de gamme
S : la petite sportive
RC : la version dite commerciale 
-
Côté motorisations, pas de doute nous sommes bien au début des années 1990 : à peine 1 diesel ! Nous sommes loin des citadines actuelles...
-
11 moteurs essence ...
  • 1.1 Cléon (49 ch pour 4 CV fiscaux) ;
  • 1.2 Cléon (55 ch pour 5 CV fiscaux) ;
  • 1.2 Energy (1171cc, 60 ch pour 4 ou 5 CV fiscaux) ;
  • 1.2 D7F (1149cc, 60 ch pour 5CV fiscaux) ;
  • 1.4 Energy (75 ch version catalysée / 80 ch version carburateur et injection monopoint non catalysée pour 6 CV avec boite longue et 7 CV avec boite courte ainsi qu'une boîte automatique) ;
  • 1.7 (92 ch pour 7 CV avec boite longue et 8 CV boite courte) ;
  • 1.8 (95 ch pour 8 CV fiscaux avec boîtes manuelle et automatique)  ;
  • 1.8ie (110 ch pour 9 CV fiscaux)  ;
  • 1.8 16v (137 ch pour 9 CV fiscaux) ; (version catalysée)
  • 1.8 16v (140 ch pour 9 cv fiscaux);
  • 2.0 16v (150 ch pour 10 CV fiscaux) ;

... et un seul diesel :

  • 1,9D (65 ch pour 6 CV fiscaux
-
La gamme désormais au grand complet, la Clio devient rapidement un best seller en France et en Europe, d'autant plus qu'à ce moment-là la concurrence reste modérée : la Volkswagen Polo n'a pas encore son aura actuelle, la Ford Fiesta joue les prolongations, tout comme la Citroën AX tandis que la nouvelle Peugeot 106 reste plus banale d'aspect et moins "fun" que la petite Renault.

 

Phase 2
-

En juin 1994, la Clio est légèrement modifiée : nouvelle calandre, nouveaux feux arrières, plus bombés, et les Logos "Renault" et "Clio" sont désormais sur le hayon, alors qu'auparavant ils s'inséraient sur le bandeau en plastique à la base du hayon. De profil on retrouve des protection latérales plus larges et des clignotants latéraux. Pour Renault, ces modifications ont essentiellement pour but d'aider la Clio à conserver son statut de leader du segment.
Côté équipement, on note que la direction assistée est désormais de série sur les versions RN et RT tandis que la version de base RL reçoit enfin un essuie glace arrière.

-

http://i74.servimg.com/u/f74/14/88/53/89/renaul10.jpg
http://i74.servimg.com/u/f74/14/88/53/89/renaul11.jpgIci dans une version Be Bop d'entrée de gamme, la Clio profite de son restylage pour affiner son style. Les modifications sont subtiles mais évitent à l'auto de vieillir prématurément alors que la concurrence ne cesse de se renforcer.
-
En parallèle à ce premier restylage, notons que dans le catalogue Renault de 1994 figure encore la Super 5. A mi-chemin entre la Clio et la Twingo, la Super 5 joue en outre les entrées de gamme et continue d'évoluer : à l'hiver 1993 elle abandonne son petit 1.1 à carburateur au profit d'un 1.4 à injection de 60 ch tandis qu'en 1994 la gamme s'étoffe avec le retour de la finition Saga, avec vitres teintées, larges protections latérales et autoradio de série !

-
Phase 3
-

Deux après la phase 2, Renault revoit une nouvelle fois le style de sa Clio pour l'année 1996. Les feux avant s'arrondissent, le bouclier avant est redessiné tandis qu'à l'intérieur, les versions de base reçoivent un nouveau volant à trois branches moussé. Des modifications subtiles encore une fois qui ont pour but d'harmoniser le style de la Clio avec celui des dernières créations de la marque, notamment les nouvelles Mégane et Kangoo.
Le niveau d'équipement des différentes versions marque également un léger progrès puisque la version RT reçoit notamment un airbag conducteur en série tandis que la Baccara offre quant à elle le double airbag et change de nom : elle s'appelle désormais Initiale à partir du 1er janvier 1997.
-
L'année 1996 marque aussi la fin de carrière de la Super 5. Au terme d'une série limitée Bye-Bye de 12 000 exemplaires, l'auto disparaît définitivement du catalogue Renault, laissant ainsi toute sa place à la Clio.
Après l'entrée en scène des Citroën Saxo, Ford Fiesta 4 et Nissan Micra, la Clio souffre de plus en plus et commence à marquer un léger déficit de modernité. Conscient de cet état de fait, Renault accélère le développement de sa remplaçante.
-
En mars 1998, la firme au losange dévoile la remplaçante de son best-seller : la Clio 2. Plus moderne, c'est elle qui ira concurrencer la Peugeot 206 qui sera quant à elle présentée à la fin de l'année. La Clio 1 disparaît donc en 1998, elle aura été produite à 4 200 000 d'exemplaires, soit un score plus qu'honorable pour une voiture qui succèdait à la Renault 5 produite à 9 millions d'exemplaires.

 La Clio RT :

-

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/renaul10.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/renaul11.jpg-

La Clio Williams :

-
Clio_Williams.jpg-

 

La Clio phase 3 :
-
Cliomk1_facelift.jpg-

 

Le nouveau logo de la Clio lors du lancement de la phase 3 ci-dessus :
-

Logo-203.jpg

Ce logo reprend le nouveau lettrage utilisé par l'ensemble de la gamme Renault, de 1996 au début des années 2000. Inchangé sur la Clio 2, il disparaîtra avec cette dernière en décembre 2012.

-

Et la sécurité ?
-

Même si elle apparaissait plus moderne que son ancêtre la Supercinq, la Clio 1 n'a hélais jamais fait référence dans le domaine de la sécurité en cas de choc. Avec une étoile et demi lors de son passage à l'Euro NCAP, la Clio apparaît en décalage avec la Megane 1 testée au même moment et qui fait référence dans sa catégorie pour son niveau de sécurité.

 

-
Renault Clio 2 : la plus produite

 

Présentée en mars 1998, la Clio 2 a la difficile tâche de succéder à la très réussie Clio 1 et de concurrencer un best-seller en devenir : la Peugeot 206.

-

La phase 1
-

Difficile de trouver un lien de parenté entre la première et la deuxième génération de Clio. Les deux voitures ont un style radicalement opposé, la Clio 2 adoptant des lignes plus rondes très en vogue à l'époque. Si l'habitabilité stagne, voir regresse par rapport à sa devancière, l'équipent quant à lui est en net progrès puisque les airbags frontaux par exemple sont désormais de série tandis que l'ABS se généralise à la plupart des finitions proposées.
La finition de l'auto justement déçoit. Là où la Clio 1 marquait une vraie amélioration par rapport à son ancêtre la Super 5, la nouvelle petite Renault ne fait pas référence dans ce domaine.
 
http://i74.servimg.com/u/f74/14/88/53/89/05411910.jpg
http://i74.servimg.com/u/f74/14/88/53/89/05411911.jpgSi le confort est en hausse, les premiers clients de la Clio 2 regrettent que les cotes d'habitabilité n'aient pas davantage progressées. La Clio est désormais rentrée dans le rang et propose en effet un espace habitable similaire à celui de la Peugeot 206.

-

http://i74.servimg.com/u/f74/14/88/53/89/05411912.jpgLe coffre de la Clio passe de 265 à 255 litres entre la première et la deuxième génération. Un volume qui stagne donc, mais qui est néanmoins supérieur aux 245 litres proposés par la 206.

-

En 1999 est  présentée la Clio RS. Tout comme la Williams en son temps, son moteur développe toujours 150 ch mais il est plus nerveux. La plus grosse évolution arrive en Octobre 1999. En effet, Renault présente la descendante de la mythique Renault 5 Turbo: la Clio V6 Sport. Elle se caractérise par un élargissement arrière, par des jantes spécifiques et surtout par son moteur V6 de 231 ch. Sa vitesse maxi se situe autour des 236 km/h. Désormais complète, la gamme Clio devient une grosse concurrente pour Peugeot. De Mars 1998 jusqu'à son restylage de 2001, 7 finitions sont au catalogue :
-
RT : entrée de gamme
RTA : milieu de gamme
RTE : milieu de gamme
RXT : haut de gamme
Initiale : la "Rolls" de la gamme
SI version essence uniquement
Renault Sport 2.0 16 et Renault Sport 3.0 V6
-
Renault Clio 2 - Phase 1
Le style de la nouvelle Clio tranche avec celui de l'ancienne génération. Mieux équipée et plus sûre, elle va vite devenir un poids lourd de la catégorie.
-
http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/renaul14.jpg
Durant toute la vie de la Clio 2, la face arrière évoluera de manière limitée. Entre 1998 et 2005, seuls les feux changeront de manière significative.
-
Côté motorisations, on trouve déjà 2 diesels, parce que ça y est, la dieselisation massive du parc automobile français a entamé son ascension...
-

Les moteurs essence :

  • 1.2 60 ch (existe en GPL)
  • 1.4 75 ch
  • 1.6 90 ch (existe en boîte automatique Proactive à 4 rapports)
  • 1.2 16v 75 ch
  • 1.4 16v 98 ch (existe en boîte automatique Proactive à partir de 2000 en remplacement du 1.6)
  • 1.6 16v 110 ch
  • 2.0 16v 172 ch
  • 3.0 V6 24v 230 ch

Les moteurs diesel :

  • 1.9D 65 ch
  • 1.9 dTi 80 ch
-
Face à la montée en puissance de la Peugeot 206, qui prend la tête des ventes de voitures neuves en France en 2001, Renault se doit de réagir. Pour relancer sa Clio, la marque au losange prend la décision de la restyler profondément : la phase 2 est née.

  -

normal_24.jpg

http://i79.servimg.com/u/f79/14/88/53/89/autowp11.jpg La Clio RS fait parler la poudre. Puissante et dotée d'un excellent châssis, elle va devenir une des références de la catégorie, devant les 206 S16 et RC.

  -
http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/renaul15.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow106.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow107.jpgLa Clio V6 est un cas unique dans la catégorie. Jamais un constructeur généraliste n'avait encore eu l'idée de mettre un V6 en position centrale arrière dans sa citadine. Diabolique, c'est la déclinaison la plus extrême de toute l'histoire de la Clio. C'est aussi un clin d'oeil à une autre Renault du même tonneau : la Renault 5 Turbo des années 1980.

 

La phase 2
-

En 2001, Renault restyle la Clio. La nouvelle version est plus anguleuse, plus dynamique. A l'avant, les phares ronds sont remplacés par des optiques plus aiguisés, à l'arrière, le design des feux évolut. On les retrouve encore aujourd'hui sur la Clio Campus. Le tableau de bord change de design, il est plus complet et possède une meilleure qualité d'assemblage et de finition. Avec cela, Renault propose la version RS (180 ch) et la nouvelle Clio V6..
 
La gamme des moteurs évolue : il y a plus de diesel et moins de versions essence.
 

Les versions essence :

  • 1.2 60 ch à 5 250 tr/min et 93 Nm à 2 500 tr/min
  • 1.2 16v 75 ch à 5 500 tr/min et 105 Nm à 3 500 tr/min (existe en boîte robotisée Quickshift à 5 rapports)
  • 1.4 16v 98 ch à 6 000 tr/min et 127 Nm à 3 750 tr/min (existe en boîte automatique Proactive à 4 rapports)
  • 1.6 16v 110 ch à 5 750 tr/min et 148 Nm à 37 50 tr/min (existe en boîte automatique Proactive à 4 rapports)
  • 2.0 16v 172 ch puis 182 ch en 2004
  • 3.0 V6 24v 255 ch à 7 150 tr/min et 300 Nm à 4 650 tr/min. Moteur développé en collaboration avec Porsche

Les versions diesel :

  • 1.9 dTi 80 ch à 4000 tr/min et 160 Nm à 2000 tr/min
  • 1.5 dCi 65 ch à 4000 tr/min et 160 Nm à 2000 tr/min
  • 1.5 dCi 80 ch à 4000 tr/min et 185 Nm à 2000 tr/min
  • 1.5 dCi 100 ch à 4000 tr/min et 200 Nm à 1900 tr/min

 

La Clio 2 phase 2

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp81.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp82.jpgCette version de la Clio apparaît nettement plus dynamique que les premières versions. Le succès est rapidement au rendez vous et la Clio devient la voiture la plus vendue en France.

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp83.jpgContrairement à la Peugeot 206, dont le tableau de bord n'est pas évolué entre Septembre 1998 et le lancement la 206+ en 2009, la Clio a fait évoluer sa planche de bord fondamentalement en 2001. Mieux finie, plus moderne, elle devint une référence.

 

La Clio RS restylée :

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp85.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp86.jpg

 

La Clio V6 restylée :

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp87.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp88.jpgDommage que la Clio V6 n'ait pas été renouvelée, car elle a énormément apporté pour l'image sportive de la Clio, sans compter que son style faisait férocement penser à la mythique Renault 5 Turbo tandis que le V6, associé à la propulsion, fournissait des sensations inimitables qu'elle était (et est encore) la seule à procurer... Seule ombre au tableau de ce bolide : les performances, insuffisantes pour un tel véhicule.

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp89.jpg

 

En 2004, la Clio 2 reçoit des moteurs plus puissants (notamment un 1.6 16V de 110 ch) et reçoit pour l'occasion un nouveau bouclier avant, qui la rend légèrement plus agressive.

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp84.jpg

 

La phase 3

 

En 2005, Renault présente la Clio 3. Bien évidemment, son arrivée provoque une simplification de la gamme, avec la disparition de la version V6 et de la version RS. En 2006, elle sert de base à la nouvelle Twingo 2 et profite d'un restylage : bouclier avant au design simplifié, passage de la plaque minéralogique sur le pare-choc arrière, et nouveau dessin du hayon. Au passage, son nom évolu : elle s'appelle désormais Clio Campus, un nom qui n'est pas vraiment nouveau puisqu'il a été successivement utilisé sur la Renault 5 et sa remplaçante, la Super 5.

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp90.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp91.jpg


La phase 4 
 

En 2009, en réponse à la 206 + de Peugeot, Renault restyle une 4ème fois sa Clio 2. Un choix relativement logique puisqu'en dépit de Clio 3 et Dacia Sandero, la "vieille" Clio a conservé sa clientèle puisque 30 000 exemplaires avaient encore trouvé preneur en 2008 ! La crise du secteur automobile aidant, Renault a tout simplement rajeuni ce modèle parfaitement rentabilisé à moindre frais.
En fait d'un restylage proprement dit, il s'agit simplement d'une nouvelle calandre. Les rétroviseurs issus de la Mégane des années 1990 sont remplacés par ceux au dessin plus moderne de la Twingo 2 tandis que l'arrière reste identique à celui de la Campus de 2006.
 
http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp92.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp93.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp94.jpg
 Actuellement, la Clio 2 reste la Clio la plus produite, avec près de 4,5 millions d'exemplaires produits depuis 1998. En janvier 2011, face aux chiffres de vente globalement inférieurs à ceux des Peugeot 206+ et Dacia Sandero, Renault simplifie la gamme à deux finitions, .com et Authentique, et une unique motorisation : le 1.2 16V de 75 ch disponible uniquement en essence. 
-
2012 : la fin de la Clio 2
-
Le 2 janvier 2012, Renault annonce la mise sur le marché d'une nouvelle finition de la petite Clio Campus. Annonçant la fin de carrière de cette génération, son nom Bye-Bye se veut être un rappel des R4 et Supercinq du même tonneau. Motorisée par un 1.2 16V de 75 ch, cette version est disponible en 3 ou 5 portes aux tarifs respectifs de 7 990 € et 8 990 €. Basée sur la Clio Campus .com, la Bye-Bye embarque en plus les rétroviseurs électriques et un ordinateur de bord en série. La fabrication de la Clio Campus s'achève finalement en décembre 2012, au même moment que celle de sa grande concurrente, la Peugeot 206+. Toutes les deux iront finir leur carrière au soleil en Amérique du Sud. Au passage, pour apparaître plus moderne la Clio 2 bénéficie à nouveau d'une cure de jouvence en 2012, gagnant au passage quelques attributs de la ... Clio 4 ! Observez le résultat :
-
http://i79.servimg.com/u/f79/14/88/53/89/autowp12.jpghttp://i79.servimg.com/u/f79/14/88/53/89/autowp13.jpghttp://i79.servimg.com/u/f79/14/88/53/89/autowp14.jpgSi ce nouveau restylage apparaît plus ou moins heureux, Renault n'a pas jugé bon d'offrir une nouvelle planche de bord à sa Clio Mercosur, qui reprend toujours celle de la Clio de 1998 ! Avec la concurrence de la Renault Sandero, il n'est pas certain qu'elle survive longtemps, d'autant plus que Fiat, Volkswagen et même Peugeot proposent des modèles de plus en plus modernes et de moins en moins chers...
-
 
Renault Clio 3 : changement de cap

-

Présentée en 2005, la Clio 3 succède à la Clio 2, dont la carrière fut couronnée de succès. Si son esthétique n'est pas révolutionnaire, elle apporte un renouveau certain à la gamme Clio puisqu'elle sera la première génération à être déclinée en break !

-

Le lancement s'effectue en grandes pompes en Septembre 2005, après avoir été présentée officiellement au salon de Genève puis à la presse, en Juin de la même année. Entièrement nouvelle, cette Clio vient non seulement concurrencer la Peugeot 206 mais également préparer le modèle à affronter une nouvelle génération de concurrentes, emmenées par la Peugeot 207, la Citroën C3 et les indéboulonnables Opel Corsa, Volkswagen Polo et Fiat Grande Punto. Au cours de sa genèse, Renault a souhaité avoir un véhicule confortable, élégant et pratique tout en conservant des prix raisonnables. Le tout donne une voiture assez élégante, très polyvalente et dont la finition va longtemps être une référence. En parallèle à son lancement, la nouvelle génération de Clio obtient le titre de "voiture de l'année 2005".

Véhicule universel, la Clio 3 devient dés sa sortie un best seller, tant au niveau français qu'européen, où elle figure dans le top 10 des voitures les plus vendues.

-

Toutefois, si ses débuts sont très encourageants et même prometteurs, la Clio 3 ne parvient pas à faire disparaître l'ancienne génération, qui est conservée au catalogue en tant que version de base sous le nom de Clio Campus.

-

Au lancement, la gamme s'articule autour de 6 finitions :

  • Pack
  • Confort
  • Confort Pack Clim
  • Luxe Dynamique
  • Luxe Privilège
  • Initiale

 

La gamme évolue ensuite en Août 2006, avec un remaniement des appellations et l'apparition de nouvelles versions :

  • Authentique
  • Expression
  • Dynamique
  • Privilège
  • Initiale

Sans oublier bien sûr les versions Exception et Rip Curl

 

Enfin, en Novembre 2007, la gamme sera modifiée une dernière fois avant le restylage :

  • Authentique
  • Extrême (Claire et Foncée)
  • Dynamique
  • Privilège
  • Initiale
  • Estate

On note l'apparition de la version Estate, qui correspond à la Clio break lancée en 2008.

 

Côté motorisations, elles sont au nombre de 11. On comprend mieux pourquoi la Clio se vend bien, difficile en effet de ne pas trouver son bonheur, bien que les motorisations les moins puissantes soient à éviter, à cause du poids important de l'auto.

 

Les moteurs essence :

  • 1.2 16v (75 ch), (disponible en version E85 et en version Quickshift en 80ch)
  • 1.4 16v (98 ch),
  • 1.2 16v TCE 100 ch ,
  • 1.6 16v (110 ch), (disponible en boîte automatique)
  • 1.6 16v (128 ch), (boite 6 vitesses)
  • 2.0 16v (140 ch), (disponible en boîte automatique jusqu'au restylage de mai 2009)
  • 2.0 16v (200 ch)

 

Les moteurs diesels :

  • 1.5 dCi 70 ch,
  • 1.5 dCi 85 ch, (avec Quickshift, filtre à particules et boite 6 vitesses en option).
  • 1.5 dCi 105 ch, (boite 6 vitesses) (avec filtre à particules en option).

-

La version sport

-

En Juin 2006 apparaît la Clio RS. Modèle sportif par excellence, cette nouvelle version remplace la Clio 2 du même nom mais doit également palier à l'abandon du modèle V6, qui est arrêté à la fin de l'année 2005.

Avec ses ailes gonflées, ses répartiteurs d'air sous le pare choc arrière, ses jantes spécifiques ainsi que ses boucliers et calandre spécifiques, cette version surprend. Équipée d'un 2.0 16V de 200 ch, elle est plus puissante que la Clio 2 RS (qui faisait quand même 180 ch).

-
Une concurrence de plus en plus forte
-

Entre ses débuts en 1990 et aujourd'hui, la Clio doit affronter une concurrence très féroce avec la Peugeot 207 (qui la coiffe au poteau à chaque fois pour le titre de voiture la plus vendue en France), la Citroën C3 (après longue période d'abandon, PSA a enfin compris que c'est pas en rebadgant des Peugeot que Citroën allait pouvoir lutter...) et bien sûr les Ford Fiesta, Fiat Punto, Opel Corsa et autres Volkswagen Polo.
En parralèle à la concurrence européenne, la Clio voit apparaître une concurrence venue de la maison même : Dacia. La Sandero partage ainsi sa plateforme ainsi qu'une partie de ses motorisations, tout en s'affichant à des tarifs très bas.


La berline :

   
http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp95.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp97.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/renaul22.jpgÉlégante, confortable et finie, la Clio 3 ne tarde pas à devenir en vrai succès. En 2006, elle devient la voiture la plus vendue en France.


Le break :

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/2009-r10.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/renaul21.jpgLancée en 2008, la Clio Estate représente la toute première déclinaison break de la Clio. Elle apporte à la gamme de quoi concurrencer la 207 SW
.


La version RS :

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp98.jpg

 http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autowp99.jpg Avec la Clio RS, Renault se dote d'un modèle sportif suffisamment performant pour concurrencer la 207 RC, et les autres sportives étrangères, notamment la futur Abarth Grande Punto...
 

 

Le restylage de la Clio 3
 

En 2009, l'année commence mal pour les constructeurs: crise économique, faillite de Chrysler, mort de Pontiac, etc... Dans ce contexte particulièrement morose, les ventes des voitures en France baissent. Pour Renault, la survie ne passe plus par des voitures de type Espace, Velsatis, Laguna... mais par de petites voitures type Twingo 2 et surtout Clio.


Du côté de la concurrence
 

Justement, la Clio voit ses ventes mises à mal pour les Dacia mais aussi et surtout par Peugeot et son infernal couple 206/207. Bien que la Clio soit toujours en tête des ventes en France, elle commence à souffrir de sa ligne vieillissante. La Clio ayant atteint l'âge de 4 ans, Renault opère un restylage de son modèle phare, qui entame alors la deuxième partie de sa carrière.


Esthétique
 

Après le renouvelement de la Mégane et  de la Laguna, la Clio apparaît un peu comme la fin d'une époque : celle des Renault avec les "moustaches", ce style avait été inauguré par la Mégane puis c'était étendue avec succès sur le reste de la gamme.

Devenue un peu une exception dans la gamme, Renault compte bien faire rentrer la Clio dans le rang, elle et aussi sa soeur, la Campus qui malgré l'arrivée de la Sandero, sera quand même restylée afin de contrer la nouvelle 206 +.
 

C'est donc au salon de Genève que Renault présente le Scénic 3, la Mégane 3 break mais aussi la Clio 3 restylé.

A l'avant, la Clio abandonne la calandre dite "en moustaches" et gagne un nouveau pare-choc intégrant à la base une large bouche d'aération. Les phares (et les rétroviseurs) évoluent eux aussi, ils sont retravaillés, ceci afin de donné à la Clio un aspect plus moderne et plus dynamique. Pour ce qui est de l'arrière, mêmes changements. Un nouveau pare choc arrière et des feux avec des touches cristal finissent de renouveler la ligne de la voiture. Le tableau de bord évolut en revanche assez peu. Il gagne en effet de nouveaux compteurs et une console centrale dont le dessin a été simplifié.

Pour ce qui est des tarifs, comme toutes les voitures restylées, ceux de la Clio augmentent légèrement.

Tarifs et gamme de la Renault Clio 3 restylée


Renault Clio 3 Restylée - Version 3 portes

- Finition Authentique
1.2 16V 75 ch - 12.800 euros -Bonus neutre
1.5 dCi 70 ch - 14.500 euros - 700 € de bonus

- Finition Expression
1.2 16V 75 ch - 13.550 euros - Bonus neutre
1.2 16V 75 ch (E85) - 13.750 euros - Bonus neutre
1.2 Tce 100 ch - 14.550 euros - Bonus neutre
1.5 dCi 70 ch - 15.250 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch - 16.150 euros - 700 € de bonus

- Finition Dynamique
1.2 Tce 100 ch 15.550 euros - Bonus neutre
1.5 dCi 70 ch 16.250 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch 17.150 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch Quickshift 17.850 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 105 ch 17.850 euros - 200 € de bonus
1.5 dCi 105 ch FAP 18.250 euros - 200 € de bonus

- Finition Exception
1.2 Tce 100 ch 16.550 euros - Bonus neutre
1.6 16V 128 ch 16.750 euros - Bonus neutre
1.6 16V 110 ch (Boite Auto) 17.950 euros - 750 € de malus
1.5 dCi 85 ch 18.150 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch Quickshift 18.850 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 105 ch 18.850 euros - 200 € de bonus
1.5 dCi 105 FAP 19.250 euros - 200 € de bonus

- Finition GT
GT 1.6 16V 128 ch 17.500 euros Bonus neutre
GT dCi 105 ch 19.600 euros - 200 € de bonus

- Version Renault Sport
Cup (série limitée) 2.0 16V 203 ch 22.100 euros - 750 € de malus
Trophy 2.0 16V 203 ch 24.100 euros - 750 € de malus
Luxe 2.0 16V 203cv 25.600 euros - 750 € de malus


Renault Clio 3 Restylée - Version 5 portes

- Finition Authentique
1.2 16V 75 ch 13.300 euros - Bonus neutre
1.5 dCi 70 ch 15.000 euros - 700 € de bonus

- Finition Expression
1.2 16V 75 ch 14.050 euros - Bonus neutre
1.2 16V 75 ch (E85) 14.250 euros - Bonus neutre
1.2 Tce 100 ch 15.050 euros - Bonus neutre
1.5 dCi 70 ch 15.750 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch 16.650 euros - 700 € de bonus

- Finition Dynamique
1.2 Tce 100 ch 16.050 euros - Bonus neutre
1.5 dCi 70 ch 16.750 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch 17.650 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch Quickshift 18.350 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 105 ch 18.350 euros - 200 € de bonus
1.5 dCi 105 ch FAP 18.750 euros - 200 € de bonus

- Finition Exception
1.2 Tce 100 ch 17.050 euros - Bonus neutre
1.6 16V 128 ch 17.250 euros - Bonus neutre
1.6 16V 110 ch (Boite Auto) 18.450 euros - 750 € de malus
1.5 dCi 85 ch 18.650 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 85 ch Quickshift 19.350 euros - 700 € de bonus
1.5 dCi 105 ch 19.350 euros - 200 € de bonus
1.5 dCi 105 ch FAP 19.750 euros - 200 € de bonus

Pack Cuir 1.2 Tce 100 ch 17. 550 euros - Bonus neutre
Pack Cuir 1.6 16V 128 ch 17. 750 euros - Bonus neutre
Pack Cuir 1.6 16V 110 ch (Boite Auto) 18. 950 euros - 750 € de malus
Pack Cuir 1.5 dCi 85 ch 19.150 euros - 700 € de bonus
Pack Cuir 1.5 dCi 85 ch Quickshift 19.850 euros - 700 € de bonus
Pack Cuir 1.5 dCi 105 ch 19.850 euros - 200 € de bonus
Pack Cuir 1.5 dCi 105 ch FAP 20. 250 euros - 200 € de bonus

- Finition GT
1.6 16V 128 ch 18.000 euros - Bonus neutre
1.5 dCi 105 ch 20.100 euros - 200 € de bonus

Sources: Turbo.fr, Renault.fr

 

La Clio berline restylée :

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow100.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow101.jpgLe restylage va permettre à la Clio de résister face à une nouvelle armée de concurrentes, notamment la nouvelle Citroën C3, Ford Fiesta, Volkswagen Polo et Grande Punto Evo...

 

Le break :

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow102.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow103.jpgLe break restylé affiche un certain dynamisme, toutefois il ne se vend pas aussi bien que la 207 SW...

 

La version RS :

 

http://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow104.jpghttp://i68.servimg.com/u/f68/14/88/53/89/autow105.jpgLe restylage de la Clio RS lui a permit de se distinguer davantage ... en mal ou en bien selon les avis ! Notez que contrairement aux autres versions, la RS conserve les anciens feux arrières des premières Clio 3.

 

Des changements

 

En 2012, deux nouveautés françaises importantes font leur apparition. Chez Peugeot, on dévoile la 208, remplaçante de la 207. Chez Renault, c'est la Clio 4 qui fait son entrée. Contrairement aux générations précédentes, les deux voitures n'évoluent pas de la même façon. Si la 208 profite de dimensions plus réduites par rapport à la 207, elle en profite pour réamménager son habitacle et réussi l'exploit d'offrir plus d'espace tout en étant moins longue ! A l'inverse, la Clio 4 continue sur la lancée de la Clio 3 : par rapport à sa devancière elle s'allonge. Son style ne profite hélas à son habitabilité, qui stagne aux places arrière. Le coffre grandit mais la finition regresse par rapport à la Clio 3 ! Renault souhaite en effet limiter les coûts de production pour offrir des voitures moins onéreuses.

 

Toujours est-il qu'alors que la carrière de la Clio 3 devait logiquement s'achever, il est finalement décidé d'en continuer la fabrication. La gamme est néanmoins épurée puisque les Estate, RS et haut de gamme disparaissent. La voiture reste au catalogue dans une offre restreinte, qui offre un rapport prix/équipements attractifs. Une stratégie reprise aussi chez Peugeot, qui continue de proposer sa 207 malgré l'arrivée de la 208 sous un nouveau nom : 207+.

 

Au passage, l'arrivée des nouvelles Clio 4 et 208 a eu pour effet quasi-immédiat de mettre à la retraite les 206+ et Clio Campus, dont la fabrication en Europe a cessé en décembre 2012.