La Citroën C-Elysée arrive (enfin) en France

Publié le par Futura

Souvenez-vous. En juin 2012, la Peugeot 301 se doublait d'une version Citroën, la C-Elysée. Voiture mondiale, la C-Elysée avait principalement pour mission de remplacer l'antique ZX, produite en Chine jusqu'en décembre 2014 !

Principal intérêt de cette voiture à l'époque : son habitabilité, avec un coffre de 506 litres et un empattement de 2 mètres 65. A cela s'ajoutait un style sérieux et une planche de bord plutôt bien présentée pour une voiture populaire. Produite en Espagne, à Vigo pour les marchés européens, elle était disponible au lancement avec le VTI 95 ou le HDI 92. Malgré ses atouts, Citroën décida de ne pas la commercialiser en France, préférant laisser aux mandataires le soin d'importer des modèles commercialisés en Espagne...

La C-Elysée compte sur son style plaisant et sa bonne habitabilité pour séduire.

 

Aujourd'hui, devenue une marque populaire, Citroën change son fusil d'épaule et se décide enfin à commercialiser cette voiture dont la principale concurrente sera la nouvelle Fiat Tipo. Une seule finition Confort sera proposée, plutôt bien équipée avec de série les vitres électriques à l'avant, la climatisation, le régulateur/limiteur de vitesse et le bluethooth tandis qu'aux rangs des options figureront entre autre les jantes alliages 16 pouces, les vitres arrière électrique et l'aide au stationnement arrière.

Sous le capot, deux motorisations : le 1.2 Puretech de 82 ch ou le 1.6 BlueHDi 100. Les tarifs sont à l'avenant avec un prix de base de 13 450€, néanmoins plus cher que sa rivale italienne.

Une arrivée certes appréciable mais sans doute trop tardive qui devrait aider à masquer l'absence de vraie nouveauté. Rappelons que la dernière nouvelle Citroën est arrivée en 2014 - il s'agissait du C4 Cactus - et que la prochaine, la nouvelle génération de C3, n'est pas prévue avant la fin de l'année...

A bord, le style sérieux de la planche de bord surprend sur une voiture populaire.

Publié dans Citroën

Commenter cet article