La Clio IV se dévoile un peu plus

Publié le par Futura

Tout nouveau, tout chaud : la première série d'image de la nouvelle Renault Clio, quatrième du nom.

http://i48.servimg.com/u/f48/14/88/53/89/x_166310.jpgC'est la première voiture entièrement nouvelle dessinée par Laurens Van Den Acker. Logo aux dimensions généreuse, discrète barette, et galbes marqués, la Clio IV affiche un style assez dynamique.

http://i48.servimg.com/u/f48/14/88/53/89/x_166311.jpgTerminés les feux en forme d'amande de la Clio III, la nouvelle génération adopte des feux aux allures plus conventionnelles. Une barette chromée souligne efficacement le hayon et les bas de caisse, les galbes généreux du profil se chargeant de donner une impression de robustesse. Au passage, notez les poignées arrières dissimulées, un grand classique depuis l'Alfa Romeo 156 et repris depuis par beaucoup de concurrentes, notamment Citroën pour sa DS4.

http://i48.servimg.com/u/f48/14/88/53/89/x_166312.jpgOn passe à l'intérieur où l'on trouve une planche de bord nettement moins torturée que celle de la rivale Peugeot 208. Outre les possibilités de personnalisation déjà évoquées précedement, retenons la tablette R-Link, qui permet d'accéder aux diverses fonctionnalités de la voiture. La qualité perçue fait un bond en avant par rapport à la Clio III.

Avec la Clio IV, Renault joue gros, très gros car le modèle Clio fait parti depuis fort longtemps des modèles les plus vendus par la marque, non seulement à l'échelle du marché français mais aussi à l'échelle du marché européen. Outre le fait d'innaugurer avec la Twingo restylée le nouveau style de la marque, la nouvelle Clio aura la difficile mission de s'imposer sur les marchés français et européens et de battre la nouvelle 208, apparue sur le marché il y a déjà quelques mois.

Si la gamme comportera forcement un dérivé break et une version sportive déjà montrée à Goodwood, rien n'est encore décidé concernant un éventuel cabriolet et aussi et surtout une version 3 portes. Il se murmure en effet que Renault songerait à relancer la Renault 5, histoire d'aller chercher les Citroën DS3, Fiat 500 ou Mini sur le segment des citadines chics. On a hâte de voir ça, en tout cas la Clio IV semble constituer un bon départ vers une relance de la marque Renault en Europe, attendons toutefois de voir comment se dérouleront son lancement et ses premiers mois de présence sur le marché pour savoir si les attentes de Renault seront pleinement respectées.

Publié dans Renault

Commenter cet article